Télétravail

13 juillet 2021

7 min.

6 croyances limitatives à changer pour s’épanouir dans le travail en mode hybride

Le retour au travail en mode hybride suscite bien des questionnements autant chez les gestionnaires que les salariés.

Or, on a aussi des certitudes, des croyances qui peuvent être limitatives. Ces croyances nous freinent ou nous ralentissent dans les transitions comme celle qu’on s’apprête (encore) à vivre. Pour faire du retour au bureau un succès, il faut apprendre à les déconstruire et à les challenger pour être dans un état d’esprit favorable au changement, un “growth mindset”.

Le plus grand frein à cet état d’esprit de développement… est nous-mêmes. Ainsi, on a fait, pour vous, l’exercice de recenser certaines croyances qui peuvent vraiment faire obstacle. Et, on a aussi pensé à comment les transformer pour favoriser la transition et le retour au bureau.

Croyance limitative 1: il faut éviter les options floues

Ça prend une ligne directrice claire pour que les gens sachent où-quand-comment travailler car c’est plus simple. Il faut éviter les options floues et donner des directives aux gens.

La réalité

La réalité est qu’il y a aura plein de zones grises et encore plusieurs ambiguïtés car on ne sait pas encore ce qu’on ne sait pas. Même si on essaie de tout prévoir en ce moment, des surprises nous attendent et des découvertes auront lieu en cours de route.

Adopter un “growth mindset”

Il faut s’attendre à accueillir ces surprises et prendre action au fur et à mesure qu’il faut trouver une solution. On ne peut plus attendre que quelqu’un nous dise quoi faire et quand le faire. Il faut faire preuve de proactivité et se responsabiliser : “Je peux prendre action”.

Par exemple, vous vous rendez compte qu’avec le retour en présentiel, votre équipe a arrêté de prendre des notes pendant les réunions dans votre document commun? Dites-le! Et proposez de continuer ou d’adapter comment votre équipe prenait ses notes de réunion durant la pandémie : à tour de rôle, une personne attitrée, de façon distribuée, etc.

Croyance limitative 2: donner des choix, c’est compliqué!

Donner des choix, c’est compliqué! Non seulement, c’est compliqué à gérer mais c’est aussi difficile d’expliquer, de s’organiser… “Il faut absolument que tout le monde soit assis au bureau de 9h à 17h, c’est plus simple de même.”

La réalité

Nous sommes tous des gens très différents. Nous voulons différentes choses, apprenons de différentes manières et avons des objectifs très variés. Comment est-ce qu’on peut s’attendre qu’en donnant une seule règle, une méthode, un seul horaire ou mode de travail que les gens soient satisfaits et productifs?

On a des contextes différents (autant personnels que professionnels), des rôles différents, des tâches différentes. On a expérimenté le télétravail. Ainsi, on sait dans quel contexte c’est favorable et dans quel autre ce ne l’est pas. On peut être autonome et choisir ce qui est le mieux pour soi.

Adopter un “growth mindset”

“J’ai le choix, j’ai donc du contrôle sur la situation, peu importe mon poste.” Par exemple, vous pouvez choisir d’où vous travaillez en fonction des types de tâches que vous avez à accomplir et en fonction de votre réalité personnelle. Le tout dans le respect des normes d’équipes que vous vous êtes données.

Dans cette optique, les normes d’équipes peuvent devenir de vraies lignes directrices pour canaliser l’autonomie et offrir des repères communs. De la même manière, veillez à laisser les autres faire leurs propres choix, même si vous en auriez fait des différents.

Croyance limitative 3: l’absence de changement

Même si c’est un mode hybride, c’est toujours mon même travail et il n’y aura pas vraiment de changement.

La réalité

Des changements ont déjà eu lieu et le monde ne sera plus complètement comme avant. Beaucoup d’entreprises et d’organisations ont vu les bénéfices du télétravail et il est fort probable que plusieurs vont continuer dans ce sens. De la même façon, certaines personnes vont faire le choix de rester en télétravail de manière partielle ou permanente.

Adopter un “growth mindset”

Bien que les changements qui vont arriver pour vous soient mineurs, ou peut-être de moins grande importance que ceux que vous avez connu, restez à l’écoute pour mieux les adresser le temps venu.

Webinaire

Retour au travail: comment faciliter la transition au mode hybride?

Accéder au webinaire

Croyance limitative 4: je dois encore subir du changement

Ça ne sera vraiment pas facile le mode hybride, il faudra à nouveau s’adapter à plein de choses. “Je subis.”

La réalité

On a traversé une année de pandémie, on a réussi à passer à travers. On s’apprête à vivre (encore) des changements importants, on peut décider d’apprendre dans la déstabilisation plutôt que de la subir cette fois-ci. D’autant plus qu’on est certainement plus résilient(e)s qu’avant!

Adopter un “growth mindset”

Apprenez volontairement et faites des efforts pour développer de nouvelles compétences.

Croyance limitative 5: les gens ne respecteront pas leurs engagements

Je ne fais pas confiance que tout le monde respectera leurs engagements, par exemple avec les horaires de travail plus flexibles.

La réalité

Avez-vous vraiment vécu cela en début de pandémie? Dans de nombreux cas, les gens ont travaillé plus. En fait, c’en était même inquiétant parfois, vous l’avez peut-être vécu vous-même.

Adopter un “growth mindset”

“J’utilise mes forces et celles de mes collègues”. Plus les gens peuvent choisir comment ils approchent une tâche, plus ils voudront la mener à bien et avec qualité. Une réunion importante a lieu et ce serait vraiment pertinent que tous y soient en personne? Ayez confiance au jugement de chacun. S’ils savent que c’est important, ils feront en sorte d’y être.

Croyance limitative 6: on n’a plus besoin de travailler la proximité psychologique

La proximité psychologique, on n’en a plus besoin! Maintenant qu’on retourne au bureau, on a moins besoin de faire d’efforts envers ses collègues et collaborateurs(trices).

La réalité

La proximité psychologique est un travail quotidien et elle s’applique autant pour une équipe en télétravail, qu’en mode hybride ou 100% en présentiel. Ce n’est pas parce que la distance physique est moins grande que la distance psychologique l’est nécessairement moins.

Adopter un “growth mindset”

Continuez d’être à l’écoute de vos collègues et de faire des efforts pour vous rapprocher d’eux. Après tout, n’est-ce pas plus agréable de travailler avec des personnes avec qui on se sent proche?

Comme vous le voyez, un simple changement d’état d’esprit peut faire toute la différence et rendre les transitions plus agiles et plus agréables pour tous. S’épanouir dans le travail à distance tout comme en mode hybride, c’est possible quand on s’en donne les moyens.