Relations

9 novembre 2021

6 min.

Comment tirer profit du feedback que vous demandez… et que vous offrez!

Feedback. L’idée que le mot évoque peut certes être intimidante: en effet, qui n’a pas vécu de mauvaises ou pour le moins inconfortables expériences en la matière?

Et pourtant, le feedback est reconnu comme outil de dépassement sans précédent. Alors comment s’y prendre? Y a-t-il moyen de transformer l’expérience? Et si on vous disait qu’il s’agit d’une compétence en soi à développer et qu’instaurer de bonnes pratiques de feedback dans les équipes se révèle être une source puissante de développement?

Pourquoi travailler ses compétences en feedback?

On se le dira sans détour: le feedback peut avoir des impacts incroyables lorsqu’il est utilisé à bon escient, alors pourquoi s’en passer? Certes, on peut avoir un léger inconfort lorsqu’il s’agit de la bonne façon d’offrir ou de demander du feedback, surtout si on ne sait pas comment s’y prendre. Cela peut générer craintes et incertitudes et révéler de nombreuses peurs, qui sont parfois du domaine de l’inconscient. Cependant, lorsqu’on examine les raisons pour lesquelles le feedback vaut la peine, on voit que ça rapporte de s’y attarder!

Guide

Comment mettre en place les conditions favorables pour se développer en équipe?

Découvrir le guide

Raison #1: le feedback est un outil d’engagement

Pensez-y, le fait d’offrir un feedback de qualité à quelqu’un offre un message très engageant: on exprime à l’autre que l’on reconnaît ses forces, que son développement nous tient à cœur et que nous souhaitons y contribuer.

Lorsque le feedback est exprimé et perçu comme tel, plutôt que comme une critique pure et simple, cela a un effet positif sur la sécurité psychologique en milieu de travail, qui à son tour a des effets positifs sur le moral des employé(e)s ainsi que leur esprit d’équipe.

Raison #2: Le feedback est un outil de dépassement

Lorsqu’on reçoit un feedback constructif, bien présenté et bien préparé, on a la possibilité, d’une part, de reconnaître nos forces et de les utiliser à meilleur escient, pour augmenter encore plus l’impact de nos actions. D’autre part, ce feedback peut nous permettre de mieux cerner nos zones de vigilance potentielles et d’y travailler — n’est-ce pas porteur de succès?

Par ailleurs, si le feedback est un outil de dépassement individuel, il peut l’être tout autant pour une équipe. Imaginez à quel point une équipe qui instaure des pratiques de feedback bienveillantes et authentiques entre collègues sera à même de faire face à tous les défis!

Étude de cas

Découvrez comment Ubisoft a renforcé ses pratiques de feedback pour en faire un outil de dépassement.08

Lire l'étude de cas

Qui devrait travailler ses compétences en feedback?

Un des mythes les plus persistants quand il s’agit de feedback, c’est que ce dernier devrait exclusivement provenir des gestionnaires envers leurs employé(e)s. Cette croyance nous pousse à percevoir la rétroaction comme un mécanisme rigide, hiérarchique et officiel.

Et pourtant, on a beaucoup à gagner de feedback offert d’une multitude de sources: collègues, ami(e)s, client(e)s, etc. Pensez-y: quoi de mieux que de s’offrir une véritable perspective à 360° pour bien cerner à la fois ce qu’on fait le mieux et là où il y a place à l’amélioration?

Dans cette optique, on comprend pourquoi tout le monde gagne à travailler ses compétences en feedback. Ce faisant, on contribue à créer une culture d’apprentissage ancrée dans l’authenticité, la bienveillance et la confiance!

À quel moment devrait-on demander ou offrir du feedback?

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’attendre des moments formels (tels que les évaluations de rendement) pour demander ou offrir des rétroactions, et qu’une culture de dépassement vient encourager les pratiques de feedback en tout temps, il existe néanmoins des moments charnières où ces pratiques prennent un sens encore plus grand.

La Boîte à outils

Comment demander et recevoir du feedback?

Découvrir le guide

Lors de l’intégration d’un(e) nouvel(le) employé(e)

Lors d’une entrée en poste, il y a généralement beaucoup d’attentes de part et d’autre. Mais comment faire en sorte que celles-ci soient non seulement explicites mais bien comprises?

En fait, pas besoin d’attendre que la nouvelle personne produise des résultats pour offrir du feedback. En soulignant les comportements que vous appréciez de sa part et que vous voulez la voir reproduire, vous instaurez d’ores et déjà des pratiques qui serviront à long terme.

Au moment d’entreprendre un nouveau projet

Pour créer une culture d’excellence et promouvoir l’engagement chez une équipe de projet, pourquoi ne pas faire en sorte que la reconnaissance fasse partie intégrante de vos façons de faire?

En prenant le temps de reconnaître les bons coups de chaque membre de l’équipe, peu importe leur taille, vous ouvrez la porte à ce que le feedback constructif soit également reçu de la meilleure façon possible. L’idée est de toujours faire mieux, ensemble.

Lorsqu’on fait face à d’importantes transitions

Face à des changements, on peut se sentir déstabilisé(e) au point où on a du mal à voir comment tirer son épingle du jeu. En sollicitant du feedback de multiples sources, on se donne la possibilité de voir la situation sous un autre angle, ce qui peut fournir le recul nécessaire pour trouver de nouvelles solutions.

Recevoir et donner du feedback constructif, ça s’apprend!

Que ce soit pour activer le dépassement de votre équipe ou pour gérer des situations plus délicates (comme expliquer à une personne pourquoi elle n’a pas été retenue pour un poste, demander ce qui aurait pu être améliorer pendant un post mortem de projet), le fait de développer vos compétences en matière de feedback constructif est l’un des gestes les plus puissants que vous pouvez poser.

De plus, on pense souvent aux autres avant de penser à soi. Pourtant, il est tout à fait possible et même souhaité de faire un bilan de ses actions et ainsi s’offrir du feedback (et de la reconnaissance!) à soi-même. L’auto-feedback est un autre outil puissant de développement!

Enfin, si plusieurs personnes sont naturellement à l’aise dans l’art du feedback constructif, ce n’est pas le cas de tout le monde. La bonne nouvelle est que cela s’apprend, et qu’il est possible de l’apprendre en équipe, dans le plaisir. Et si vous commenciez maintenant?

Aller plus loin

Apprendre l’art du feedback constructif en équipe.

Découvrir les solutions